LE DERNIER SAMOURAÏ

LE DERNIER SAMOURAÏ

Le dernier samouraï n'est absolument pas Tom Cruise et encore moins Américain ...

Le dernier samouraï est français !

Vous connaissez Jules Brunet ?

C'est un brillant officier d'artillerie né le 2 Janvier 1838 à Belfort.

Décoré de la légion d'honneur par Napoléon III en personne, il se fait remarquer par ses qualités d'officier mais aussi ses faits d'armes.

C'est quoi le rapport avec le Japon ?

Depuis le milieu du 19ième siècle le Japon, toujours sous un système le féodal, tend à s'ouvrir vers l'occident en signant de nombreux traités commerciaux. Dans cette optique, le pays souhaite moderniser son armée. Après avoir tourné son regard vers l'Angleterre, c'est la puissance militaire française attire les faveurs des Japonais. Une entente est faite dans le but d'envoyer une délégation pour instruire leur armée pour une durée de 3 ans.

Cette délégation est constituée de 5 officiers, 5 sous-officiers, 5 militaires du rang dans chaque spécialités (infanterie, artillerie, cavalerie).

Jules Brunet

Sa montée en puissance

En 1867, le Japon se divise. D'un coté le jeune Empereur Meji, soutenu en sous-main par les anglais, et de l'autre le Shogun (chef des armées) Yoshinobu Tokugawa soutenu par les Français. Afin d'éviter un bain de sang, le Shogun capitule en faveur de l'Empereur.

En 1868, les partisans du Shogun sont poussés hors du palais de l'Empereur. Les samouraïs poussent Tokugawa à entrer en résistance avec le soutien de la France et de plusieurs pays puissances étrangères.

Après la bataille de Boshin que l'empereur gagne part sa force de frappe apportée par les Anglais, le Soghun capitule.

De ce fait, l'Empereur exige le retrait des Français du territoire japonais entrainant le mécontentement du Capitaine Brunet qui a créé un fort lien avec les troupes japonaises, le poussant à démissionner suivi par 9 autres officiers.

Reformant les troupes du Shogun, ils fondent la république d'Ezo et se retranchent sur un île au Nord du Japon. Cette république résiste à 800 sièges mais Brunet et ses troupes tiennent bon durant 6 mois. Lors du siège de la ville d'Hokodate, il est contraint de s'enfuir sur le Coëtlogon (un navire français).

De retour en France, le gouvernement refuse l'extradition Brunet au Japon qui lui tient rigueur de son rôle dans l'encadrement de la rébellion.

Le rapport avec les samouraïs ?

En France, il occupe différents postes d'attaché militaire à Vienne (Autriche) et Rome (Italie), prend différents poste de commandements de régiments.

Elevé au rang de Grand Officier de la Légion d'Honneur, le Général de Division Jules Brunet s'éteint le 12 août 1911 à Fontenay-sous-bois.

Au Japon, il est commandeur de l'Ordre militaire du Soleil (1881) puis officier du Trésor sacré du Mikado (1895), un remerciement japonais pour sa bravoure en tant que Samouraïs.

Dessin deJules Brunet

Jérôme.

Les sushis c'est tous les jours en "Di"

Auray - Pluneret - Carnac - Crach - Ploeren - Plougoumelen - Arradon - Vannes - Bono - Baden - Ploemel - Brech - Plumergat - Grand-Champ - Pluvigner - Sainte-Anne-d'Auray - Loqueltas - Plescop 

Bretagne - Morbihan (56) - Ille et Vilaine (35) - Côte d'Armor (22) - Finistère (29)

© 2020 Umami Sushi